Image d'entête

BUDGET 2021-2022 | Un budget reconnaissant les arts et la culture en tant que leviers de développement économique

Écrit par 25 mars 2021

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

Québec, le 25 mars 2021Le Conseil de la culture des régions de Québec et Chaudière-Appalaches accueille avec satisfaction les mesures budgétaires destinées à la Culture et aux Communications, présentées aujourd’hui par le ministre des Finances du Québec, Monsieur Éric Girard. Dans son discours, le ministre reconnaît, enfin, le rôle de premier plan qu’occupe la culture dans le développement économique du Québec.

En prévoyant un retour à l’équilibre budgétaire progressif d’ici les sept prochaines années, le gouvernement préconise la relance économique plutôt que l’austérité, ce qui sera favorable au secteur des arts et de la culture. « Nous notons que le budget du ministère est maintenu et que des nouvelles sommes seront les bienvenues pour préserver notre secteur des impacts de la crise actuelle », souligne Marc Gourdeau, président du Conseil. « Dans le contexte pandémique, nous ne pouvons que saluer cet effort pour maintenir le financement des arts et de la culture, un secteur d’activité très important pour notre économie et notre vie collective. », ajoute-t-il.

Pour la prochaine année, le budget prévoit des investissements supplémentaires de 110 millions de dollars. De ce montant, 10M$ sont consacrés à favoriser l’accès à la culture, partout au Québec, notamment par le biais des sorties scolaires. L’autre 100M$, dont les détails seront annoncés prochainement par la ministre, est dévolu au maintien de l’activité artistique et culturelle. Si le président du Conseil salue cet investissement, il demeure tout de même prudent. « Le montant sera-t-il insuffisant, à court terme, pour subvenir aux besoins de tout un chacun ? Il est clair qu’on ne parle pas ici de relance, mais les sommes annoncées serviront avant tout à soutenir des milliers de personnes et des centaines d’entreprises et d’organismes que nous devons préserver des impacts de cette crise. » Le Conseil se promet donc de demeurer vigilant et d’agir, si besoin est et conformément à sa mission, afin de faire entendre les besoins émis par le milieu en cours d’année.

Finalement, le Conseil s’interroge sur les sommes destinées au secteur du Patrimoine : est-ce que les 18 millions de dollars additionnels, une fois répartis dans l’ensemble des municipalités présentes sur le territoire québécois, seront suffisants ? Le projet modifiant la Loi sur le patrimoine culturel et le patrimoine bâti, confère beaucoup de nouvelles responsabilités aux municipalités et il n’est pas clair que les montants consentis dans le budget leur permettront de les tenir. Le vaste chantier de réfection et de conservation du patrimoine bâti est pourtant une excellente opportunité pour contribuer à la relance économique, notamment en région. Le Conseil espère que le gouvernement profitera de la conjoncture pour favoriser le maintien et le développement du Patrimoine.

À propos du Conseil de la culture des régions de Québec et Chaudière-Appalaches 

Représentant 170 organismes et plus d’un millier d’artistes et de travailleurs culturels professionnels, le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches effectue des actions de représentation, de sensibilisation et de promotion auprès de différentes instances et contribue activement au développement des arts et de la culture sur son territoire.  

– 30 – 

Source | Christian Robitaille, directeur général adjoint

Pour informations ou demande d’entrevue | Emmanuelle Belleau, conseillère en communication