Image d'entête
Denis-Bertrand-21-décembre-2011-12

Conseils en développement de publics 

Écrit par 11 décembre 2012

Que diriez-vous d’un exercice ludique pour définir votre position dans le marché ?

Par Denis J. Bertrand, expert-conseil en développement de publics pour les arts

Peu importe où ils se trouvent et les disciplines auxquelles ils se vouent, tous les organismes artistiques sont confrontés à une vive concurrence pour capter l’intérêt et mettre la main sur les revenus disponibles des consommatrices et des consommateurs. Cette compétition peut provenir d’autres diffuseurs, producteurs ou artistes, de salles de cinéma, d’événements sportifs, de centres d’achats, d’événements communautaires, etc. En effet, les gens ont un temps et des argents limités à consacrer à leurs loisirs et le milieu des arts et de la culture n’est pas le seul à solliciter leur attention.

C’est une des raisons pourquoi les organismes artistiques ne peuvent se contenter d’offrir leur programmation ou leurs produits en ayant recours aux médias, en distribuant des affiches ou des brochures promotionnelles à la masse. Ils doivent aussi les vendre aux gens les plus susceptibles d’y percevoir et d’en retirer une satisfaction personnelle (ou même professionnelle).

Mais avant d’en arriver là, tout organisme artistique ou culturel a intérêt à jeter un coup d’œil à son environnement et à définir la position qu’il y occupe. Pour réaliser cet exercice, je vous suggère de réunir vos collègues de travail, des membres de votre conseil d’administration (CA) et des observatrices ou des observateurs familiers avec vos activités et bien branchés sur votre communauté. Offrez-leur de quoi boire et manger et faites-en un exercice ludique.

Jetez d’abord un coup d’œil à l’interne. Lorsqu’il est question de la préparation et de la mise en œuvre de votre programmation, de vos rapports avec vos clientèles, déterminez quelles sont vos forces, identifiez vos réussites, cernez ce que vous pourriez améliorer. Discutez de l’évolution de vos clientèles au cours des trois à cinq dernières saisons : plafonnent-elles ? En avez-vous joint de nouvelles ? Sont-elles représentatives de la communauté que vous desservez ?

Puis, tournez-vous vers votre environnement extérieur. Y a-t-il des occasions à l’horizon dont vous pourriez profiter pour mieux vous promouvoir, pour prendre contact avec des nouvelles clientèles ? Y a-t-il des possibilités de collaborations avec vos pairs ou des organismes communautaires qui partagent vos valeurs ? Qu’en est-il de vos concurrents ? Sont-ils plus performants que vous l’êtes ? Les prix de vos billets ou de vos produits sont-ils inférieurs ou supérieurs aux leurs ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui vous distingue d’eux ? Par ailleurs, que raconte-t-on à votre sujet dans la communauté ? Comment vous perçoit-on ?

Dressez un constat à partir de vos réponses à ces questions. Puis, en une phrase ou deux, identifiez ce qui vous rend unique ou pourquoi les gens devraient s’intéresser à vous. Vous aurez alors déterminé votre positionnement dans votre marché. C’est ainsi que vous vous présenterez à vos interlocuteurs. Ce positionnement devrait être connu et repris par les membres de votre CA et vos collègues de travail. Ils pourront s’y référer lorsqu’ils aborderont d’autres personnes pour leur parler de votre organisme. Parce que vous serez succincts, directs et affirmatifs, vos interlocutrices et vos interlocuteurs se rappelleront de vous.

Denis J. Bertrand est expert-conseil en développement de public pour les arts. Il agit à titre de conférencier,  d’animateur d’ateliers et de concepteur de stratégies taillées sur mesure pour ses clients. Il agira également à titre de formateur le 12 décembre prochain pour le compte du Conseil de la culture.