Image d'entête

Financement public : stratégies et conseils pratiques

Écrit par 14 octobre 2014

Billet de Marie-Hélène Gagnon et France Cliche, de la firme Gagnon Cliche Gestion culturelle, formatrices invitées dans le cadre de la formation Financement public : stratégies et conseils pratiques, le 29 octobre prochain.

Le soutien financier de sources publiques demeure une composante importante du budget des artistes et des organisations culturelles. Dans un contexte où les fonds disponibles sont de plus en plus limités et le nombre de demandeurs toujours en croissance, il est important d’avoir la bonne approche stratégique et de se démarquer.

Pensez stratégiquement !

Cycle de recherche de financementLe meilleur gage de réussite en matière de recherche de financement de sources publiques est une bonne compréhension des attentes des organismes que vous désirez solliciter.

En fait, qu’est-ce qui est important pour eux ? Ils recherchent premièrement à obtenir le meilleur impact pour leurs investissements faits au nom et au bénéfice de la communauté. Ils visent conséquemment à soutenir une offre culturelle de qualité et, aussi, à encourager le développement culturel en supportant la formation, la recherche ou la création. Pour atteindre ces objectifs, ils désirent donc identifier et travailler de concert avec des partenaires de confiance dans le milieu culturel qui pourront livrer des services de qualité et qui sauront avoir la crédibilité, la rigueur et la transparence nécessaires dans la gestion du mandat qui leur sera confié. La qualité de la prestation culturelle et la capacité de gestion sont donc intimement liées et toutes deux garantes de votre bon positionnement auprès de vos partenaires financiers.

Votre approche à la recherche de financement de sources publiques doit, en définitive, être basée sur le développement d’une relation fructueuse et durable au bénéfice de toutes les parties concernées. À l’essence, il faut s’éloigner d’une vision ponctuelle et voir plutôt ses démarches de recherche de financement public comme un cycle, un continuum « Approche – Sollicitation – Entretien de la relation – Évaluation » par lequel un partenariat à long terme peut s’établir et grandir.

Travaillez efficacement !

Pour augmenter vos chances de succès en financement, il faut donc bien connaître sa mission et les avantages de sa proposition, s’engager activement dans l’amélioration de ses pratiques de gestion et faire en sorte de communiquer le tout efficacement à ses partenaires financiers actuels ou potentiels. Le dépôt d’une demande de soutien financier de sources publiques constitue une belle carte de visite et un moment idéal pour mettre en application ces principes.

Évidemment, le premier secret est d’approcher de manière méthodique le travail de préparation d’une demande. Pour ce faire, se donner le temps nécessaire pour produire un dossier convaincant est un incontournable. Le travail de dernière minute rend souvent difficile la production de documents pertinents, complets et conformes aux exigences. Un suivi de dossier minutieux et cordial – du premier appel pour information à la reddition de comptes – est, de plus, une autre clé à ne jamais perdre de vue.

En somme, on doit toujours garder en tête que le dépôt d’une demande de soutien financier est un évènement ponctuel s’inscrivant dans un continuum de gestes qui visent à créer une relation mutuellement profitable avec les bailleurs de fonds publics.

Pour en savoir plus et vous inscrire à la formation, cliquez ici

_________________

Maître en didactique de la musique, Marie-Hélène Gagnon a étudié au baccalauréat en Administration des affaires concentration marketing à l’Université Laval, pour ensuite entreprendre un programme de 2e cycle en Diagnostic et intervention dans l’organisation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Marie-Hélène a occupé au cours de sa carrière les fonctions de directrice générale, chargée de projets et de coordonnatrice de production au sein de quelques organismes culturels. Ces expériences lui ont permis d’acquérir une précieuse expérience opérationnelle et une grande compréhension des enjeux liés à ce secteur. Femme d’affaires et entrepreneure, Marie-Hélène a fondé en 2008 l’atelier musical Muse, une école de musique spécialisée dans l’enseignement du chant et de la guitare, qu’elle a dirigé durant trois ans. Mme Gagnon possède une connaissance théorique et pratique de plusieurs aspects de la gestion et de la planification stratégique des organisations culturelles de même que des enjeux du marketing culturel.

Gestionnaire culturelle d’expérience et associée de la firme Gagnon-Cliche Gestion culturelle, France Cliche détient une formation en architecture et un certificat en gestion de ressources culturelles de l’Université de Victoria, Colombie-Britannique. Au cours de sa carrière, France a œuvré comme consultante en planification financière, immobilière et stratégique dans les secteurs institutionnels et culturels de Québec. Elle a aussi assuré la direction générale d’organismes culturels. Ses formations et son parcours professionnel lui confèrent une connaissance approfondie des enjeux de la gestion et du financement d’un organisme culturel.  France Cliche possède une solide expertise en matière de saine gestion organisationnelle, de gestion de projet, de gouvernance stratégique, de gestion financière et de développement philanthropique. Elle s’intéresse aussi aux modèles et des processus d’implantation de collaborations et de partenariats dans le secteur culturel.