Image d'entête - Grand rendez-vous des arts 2018

Grand rendez-vous des arts 2018

GRDVA_2018_580x305_v2

9e rencontre professionnelle des artistes, des organismes artistiques et des agent(e)s de développement culturel en Chaudière-Appalaches

Jeudi 3 mai 2018, de 8 h 00 à 16 h 30, au Centre Caztel
905, route Saint-Martin (Sainte-Marie)

Horaire de la journée (PDF)

Sous la thématique Agir dans son milieu, ce Grand rendez-vous des arts veut rappeler à chacun l’importance du rôle qu’il ou qu’elle peut jouer dans son milieu pour le développement de sa pratique, de sa discipline et des arts au sens large.

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

À la lumière des commentaires recueillis lors de la plus récente édition du Grand rendez-vous des arts, 
nous avons apporté des changements pour que cette nouvelle rencontre soit encore plus porteuse que les précédentes!

Café-réseautage libre

Histoire de favoriser les rencontres humaines et professionnelles, la formule de l’activité réseautage sera, cette année encore, «Je cherche/J’offre». Les participants pourront échanger ensemble autour de leurs besoins ou services respectifs. Une belle occasion de tisser des liens en toute convivialité!

NOUVEAUTÉ
Mot de bienvenue et atelier de perfectionnement au choix  

Un remaniement de l’horaire permettra cette année aux participants de bonifier leurs connaissances en matinée plutôt qu’en après-midi, une formule plus propice à l’apprentissage. C’est donc après un bref mot d’ouverture que les artistes, travailleurs culturels ou agents de développement pourront se diriger vers la formation de leur choix parmi les trois options suivantes:

Démystifier la médiation culturelle

Formateur : Marc Pronovost, consultant indépendant en art social, auteur, conférencier et commissaire en arts de la scène

Photo MarcPronovost_preview

Jeune leader de la médiation culturelle, Marc Pronovost est directeur général et artistique de B21 – une entreprise d’économie sociale qu’il a cofondé et qui offre des services de gestion de projets, d’évaluation et de développement de contenu en médiation culturelle et en art social. En tant qu’artiste, chercheur et gestionnaire de projets, Marc collabore avec des organisations sociales et culturelles, des entreprises et des instances gouvernementales afin de concevoir des événements et des projets alliant art, culture et participation citoyenne. Marc agit également comme commissaire en arts visuels et en art vivant pour divers partenaires. Chorégraphe et metteur en scène, il a cofondé une maison de théâtre formant la relève en théâtre musical immersif et questionnant le rapport entre les oeuvres et le public.

Il a publié un premier livre sur l’art social chez l’Harmattan en 2013. Il coédite un livre sur le commissariat en art de la scène (Curating Live Arts) regroupant une cinquantaine d’auteurs de partout dans le monde à paraître en 2018 chez Berghanh Books. Il siège sur le conseil d’administration de la Communauté internationale des commissaires en art de la scène et de la Maison de la Photo de Montréal.

Démystifier la médiation culturelle

Portant sur la médiation culturelle, cette formation vous permettra de mieux comprendre cette pratique en la situant dans son contexte historique et en survolant ce qui se fait au Québec.  Études de cas à l’appui, vous serez introduits à diverses pratiques de médiation culturelle et exposés aux étapes charnières de la réalisation d’un tel projet. Largement pratique, la formation vous amènera à concevoir un projet de médiation culturelle en équipe.

Au terme de la formation, vous saurez :

– Définir la médiation culturelle
– Concevoir et gérer un projet de médiation culturelle
– Reconnaître les bonnes pratiques et les écueils à éviter
– Développer des partenariats d’intérêts autour de la pratique de la médiation culturelle
– Rédiger une demande de subvention ou de partenariat pour un nouveau projet de médiation culturelle

Combiner réseautage traditionnel et réseautage virtuel à l’aide des réseaux sociaux

Formateur : Francis Bélime, conseiller en stratégies d’affaires et en marketing/ventes, conférencier et formateur

Francis Bélime, d’Akova, est conseiller en stratégies d’affaires et en marketing/ventes. Il a une vaste expérience en accompagnement d’entreprises et d’organisations de secteurs très variés souhaitant atteindre leurs objectifs d’affaires. Expert reconnu en marketing Web et dans l’usage des réseaux sociaux pour le développement des affaires, Francis intervient partout au Québec à titre de conférencier et de formateur. Plus de 3000 participants ont suivi ses formations qui privilégient l’interactivité et l’étude de cas issus de sa pratique. Il est une ressource du service de formation Conseil de la culture depuis bientôt 10 ans.


Combiner réseautage traditionnel et réseautage virtuel à l’aide des réseaux sociaux

Vous participez à des 5 à 7 de réseautage pour nouer de nouveaux contacts d’affaires et constatez qu’il est difficile de se frayer un chemin dans ce qui s’apparente à une jungle? Vous avez réussi à obtenir des contacts, mais ne savez comment en exploiter le potentiel? Vous connaissez le réseau social LinkedIn, mais vous ne savez comment l’utiliser de façon optimale? Très pratique, cette formation vous apprendra comment combiner efficacement vos actions de réseautage traditionnel et virtuel. Vous pourrez ainsi constituer un réseau de contacts solide qui contribuera à faire connaître vos produits et services et ainsi développer des maillages porteurs pour la réalisation de vos projets.

Au terme de la formation, vous serez en mesure de :

– Comprendre les enjeux du réseautage d’affaires
– Acquérir les meilleures pratiques de réseautage traditionnel
– Comprendre comment faire du réseautage virtuel avec les réseaux sociaux
– Maximiser les retombées de votre réseau de contacts

Marketing culturel: l’image de marque des organismes culturels et des artistes

Formatrice: Marie-Hélène Gagnon, ‎directrice générale et pédagogique de l’‎École de musique l’Accroche Notes

Marie-Hélène Gagnon_Marie-Hélène Gagnon détient un baccalauréat en administration des affaires concentration marketing, et un diplôme de 2e cycle en diagnostic et intervention dans l’organisation. Elle a aussi complété une maîtrise en musique (didactique instrumentale) ce qui l’a amenée tout naturellement à axer son champ de pratique sur la gestion des OBNL, particulièrement ceux du secteur des arts et de la culture, à titre de chargée de projets marketing, de directrice générale (E27 Musiques nouvelles) ou de consultante. Elle occupe présentement le poste de directrice générale et pédagogique à l’École de musique l’Accroche Notes.


Marketing culturel, l’image de marque des organismes culturels

Comment se fait-il que l’image de marque (branding) soit plus que jamais essentielle dans le secteur culturel et comment la développe-ton sans y laisser sa chemise? L’image de marque est beaucoup plus qu’un simple logo, elle constitue un outil stratégique permettant d’avoir un plus grand impact social et favorise la cohésion organisationnelle. L’image de marque véhicule l’histoire d’une organisation, sa personnalité propre, ses valeurs, son engagement, en plus de comprendre des interactions sociales et de susciter des émotions. Une image de marque forte est cohérente, inspire confiance et se distingue tout naturellement des autres marques par son unicité. Elle repose sur ce que vous êtes en tant qu’organisation.

Cette formation est pour vous si vous souhaitez :

– bonifier ou fidéliser votre public;
– accroître vos ventes;
– améliorer la performance de votre recherche de financement;
– développer des partenariats et collaborations structurants en vous associant aux bonnes organisations.

Au cours de cette formation, vous serez amenés à vous questionner sur vos valeurs organisationnelles et sur la façon dont elles se reflètent dans votre quotidien professionnel. Vous saurez comment propulser votre marque et vous serez en mesure de faire des choix pertinents qui ne coûtent presque rien voire rien du tout!

Bandeau_diner

NOUVEAUTÉ
Stations thématiques
 (deux stations au choix – 45 minutes chacune)

Animées par différents acteurs du milieu culturel, les stations thématiques permettront aux participants d’en apprendre davantage sur un sujet qui les interpelle. La présentation sera suivie d’une période de question et d’échanges avec le ou les intervenants de la Chaudière-Appalaches.

  • La vente en ligne
  • Des initiatives de médiation culturelle
  • Un projet culturel à l’école
  • Des stratégies pour sortir l’art des murs et des milieux traditionnels
  • Des projets citoyens en art et en culture
  • Le numérique

Pour connaître la liste des intervenants des stations thématiques

Conférence Le bonheur est municipal

Par Pierre Côté, conseiller senior, marketing et communication/président et fondateur IRB (Indice relatif de bonheur), auteur, animateur et conférencier

Pierre Côté (1)

Consultant d’expérience, Pierre Côté travaille depuis plus de 30 ans dans le domaine du marketing et des communications. Après une quinzaine d’années en publicité, dont une dizaine à son propre compte, il se tourne vers la consultation. Doté d’un excellent sens de l’analyse critique et très impliqué auprès de sa clientèle, il transpose en actions concrètes des situations souvent complexes.

Visionnaire audacieux et très sensible à la réalité sociale, il crée en 2006 l’Indice relatif de bonheur (IRB) qui permet d’évaluer le niveau de bonheur des Québécois, de le comparer et surtout, de comprendre, de qualifier et de quantifier les attitudes, attributs, comportements et valeurs qui influencent le bonheur, autant individuel que collectif.

En 2011, il se prête à l’expérience Naufragé des villes, une série documentaire en dix épisodes diffusés sur les ondes de RDI et faisant état de son expérience consistant à vivre deux mois à Montréal avec, comme seule ressource financière, 592,08 $ par mois, soit l’allocation de l’Aide sociale consentie à un adulte apte au travail. Auteur de trois livres, Pierre Côté signe notamment un récit intimiste portant sur cette expérience.

Conférence Le bonheur est municipal

Aux dires de 85 % des gens, l’administration municipale pourrait contribuer d’une quelconque façon à l’amélioration du bonheur de ses citoyens. Mais attention, à travers de nombreuses données et en s’appuyant sur le fonctionnement de l’IRB, Pierre Côté nous apprend que la responsabilité du bonheur d’une ville n’incombe pas qu’à cette dernière, mais à l’ensemble de ses citoyens. Chacun a un rôle à jouer pour le mieux-être de son environnement et l’engagement constitue une clé essentielle pour faire sa part. Si le rôle du citoyen est reconnu qu’en est-il de celui de l’artiste? À quel point contribue-t-il au bien-être de son environnement et de quelles manières peut-il rehausser son apport à la collectivité?

Mot de la fin et cocktail 

________________________________________________

Date : Le jeudi  3 mai, de 8 h 00 à 16 h 30

Lieu : Centre Caztel (905, route Saint-Martin, à Sainte-Marie)

Coût : 50 $ taxes incluses pour la journée comprenant le dîner (valeur réelle de 350 $)
L’inscription se poursuit jusqu’au lundi 30 avril

Bienvenue à toutes et à tous !

Le Grand rendez-vous des arts – ce que les participants en disent :

« Des sujets très pertinents et des conférenciers passionnants »
« Ma formation a été très instructive et aidante »
« Des conférences de grand calibre »
« Je ne connaissais pas beaucoup de gens en arrivant, mais maintenant mon réseau s’est beaucoup amélioré! »
« C’est stimulant de constater le dynamisme artistique en Chaudière-Appalaches »
« J’ai toujours hâte à ce rendez-vous, c’est pour moi une belle activité de ressourcement »

Le Grand rendez-vous des arts est une activité régionale unique qui vise à:

  • Offrir aux artistes, artisans et gestionnaires d’organismes artistiques du territoire une occasion de perfectionnement de haut niveau, grâce à des formateurs chevronnés, à des coûts accessibles et à proximité;
  • Outiller les praticiens des arts, de toutes les disciplines, qu’ils soient de la relève ou encore des praticiens aguerris, afin de soutenir leur cheminement de carrière et leur développement dans la région;
  • Favoriser le rapprochement entre les acteurs liés au développement artistique sur le territoire régional et contribuer ainsi à la consolidation de la vie artistique dans la Chaudière-Appalaches.

Un chaleureux merci aux membres du comité organisateur:

  • Alexandra Roy, conseillère en développement culturel, Direction de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, Ministère de la Culture et des Communications
  • Claude Gagné, artiste et président, Artistes et Artisans de Beauce
  • Pauline Lebœuf, conseillère à la culture, Direction de la vie communautaire, Service des arts et de la culture, Ville de Lévis
  • Karine Légaré, coordonnatrice au développement professionnel, Conseil de la culture
  • Claude Lepage, agent de développement culturel, MRC de Bellechasse
  • Marie-France St-Laurent, agente de développement culturel, Culture et Communications, MRC de Lotbinière

Le Grand rendez-vous des arts est rendu possible grâce à la collaboration de la Direction régionale de Services Québec et de la Chaudière-Appalaches. Nous remercions également le ministère de la Culture et des Communications pour sa participation financière. 

Logo-Quebec