Image d'entête - Porte-paroles

Porte-paroles

Visuel de la Journée mondiale du théâtre 2016

 

Linda Laplante, comédienne

Linda Laplante

Photo : Nicola-Frank Vachon

Finissante de l’option théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 1984, Linda Laplante reçoit cette même année le prix Révélation de l’année de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) pour son interprétation dans Grand et petit dans une mise en scène de Serge Denoncourt. Depuis, elle s’est mérité plusieurs nominations et prix d’interprétation, dont le prix Paul-Hébert (premier rôle) aux Prix d’excellence des arts et de la culture pour son interprétation dans Forêts de Wajdi Mouawad et de nouveau le prix de l’AQCT en 2012 comme meilleure interprète féminine dans Médée d’Euripide.

Très active dans le milieu théâtral depuis 32 ans avec près de 3 000 représentations à son actif, Linda Laplante a joué autant pour le jeune public que pour les adultes. Au Trident, elle a entre autres joué dans INES PÉRÉ ET INA TENDU mise en scène par Jean-Pierre Ronfard, ce qui lui a valu le prix Janine-Angers (rôle de soutien) aux Prix d’excellence des arts et de la culture. Dernièrement, elle a joué au Quat’sous dans Chaîne de Montage et dans Lapin Lapin au Trident.

Elle a effectué des tournées en Europe et au Québec avec le Théâtre du Carrousel, ainsi que dans plusieurs productions du Théâtre Blanc. On l’a vue au cinéma et on peut entendre sa voix sur les ondes de la radio et de la télévision dans différentes émissions, dont Complexe G, et dans des publicités.

Linda Laplante a enseigné la voix et la diction au Conservatoire d’art dramatique de Québec pendant 10 ans et y a mis en scène plusieurs récitals poétiques.

Maxime Robin, metteur en scène, comédien et auteur

Maxime Robin

Photo : Daniel Richard

Maxime Robin est gradué de l’école de cinéma Mel Oppenheim et du Conservatoire d’art dramatique de Québec.

Il a signé, depuis 2011, l’écriture et la mise en scène de Iphigénie en auto, Viande (Prix du meilleur spectacle de la relève) et Photosensibles. Il a également co-écrit La Date et Le NoShow. Cette dernière production a été présentée au Festival TransAmériques et au Carrefour international de théâtre. Récemment, on a reconnu l’excellence de son travail pour sa mise en scène de La chatte sur un toit brûlant, présentée à La Bordée.

On a pu le voir sur scène dans Vente de nuit, de Steve Gagnon, La Date d’Alexandre Fecteau, Merz-Sonate, Semblance, Les Atrides, Mourir tous les jours d’Anne-Marie Olivier et Chante avec moi d’Olivier Choinière, au théâtre du Trident.

Maxime Robin est aussi directeur artistique et cofondateur de La Vierge folle. On doit à cette compagnie, entre autres, la soirée annuelle du temps des fêtes des Contes à passer le temps, qui en était à sa cinquième édition en 2015. Cette même année, il se méritait le Prix de la meilleure mise en scène aux Prix d’excellence des arts et de la culture pour Photosensibles.