Image d'entête
6f1dc942-22fd-46f3-89ef-b98b6bbf089d

La culture, une priorité du monde municipal

Écrit par 1 décembre 2014

Billet proposé par Paul Lemay, formateur et conférencier, en complément de la formation Comment convaincre les élus municipaux qui aura lieu le 9 décembre prochain à Lévis. 

Les intervenants culturels et les artistes de toutes les régions du Québec le savent : Le développement culturel nécessite un combat de tous les jours afin de lui donner la place qui lui revient dans les préoccupations des décideurs publics.

Le Gouvernement du Québec semble avoir plafonné dans son apport au financement culturel régional et il faut maintenant solliciter de nouveaux acteurs publics et privés pour compléter les efforts de financement des arts et de la culture.

La municipalité figure au centre de ces nouveaux intervenants incontournables.

Au cours des vingt dernières années on a assisté à une croissance phénoménale de l’implication municipale au développement des arts et de la culture de nos régions.  La plupart des municipalités du Québec se sont dotées d’une politique culturelle municipale (les retardataires commencent à se sentir bien seules).

Or, pour le milieu culturel habitué de discuter ses projets avec la province, la ville représente souvent une inconnue avec laquelle il faut apprendre à discuter.  Quelles sont les motivations municipales à s’investir en culture? Quels critères serviront à la ville pour agir ou non dans un projet (dossier)?

Voilà autant de questions qui se posent quand on aborde le monde municipal pour du soutien à la culture.

Essentiellement il y a 3 clés du succès pour obtenir l’implication de votre municipalité dans vos projets artistiques et culturels :

1ère clé : La qualité et l’originalité de votre projet :

Comme pour toute démarche de soutien (public ou privé) les projets de bonne qualité et qui se démarquent sur le plan de la démarche et de l’originalité artistique et culturelle auront plus de chances d’être retenus. Vous le savez depuis longtemps!

Il vous faut être les meilleurs et prouver que votre approche et votre produit sont uniques en leur genre!

2e clé : Une bonne compréhension des motivations municipales en matière de culture :

Votre projet doit s’adresser aux motivations propres de la municipalité. Il vous faut bien comprendre son champ d’intervention et utiliser les bons arguments pour convaincre.

Le milieu culturel déploie souvent beaucoup d’efforts à démontrer l’impact de la culture sur l’économie locale (création d’emplois, dépenses directes et indirectes). Ces arguments sont importants bien sûr mais ils ne sont pas les seuls.

La culture est avant tout une source d’identité. De plus en plus les villes recherchent des moyens de se démarquer comme milieu de vie et de développer une image propre dans le grand village global de la mondialisation.  La culture est l’outil par excellence pour le faire. Les municipalités sont de plus en plus nombreuses à se démarquer par la mise en valeur de leur patrimoine ou par l’expression artistique ou culturelle. On n’a qu’à penser à Montréal (festival de jazz), Drummondville (danse folklorique), Saguenay (histoire) et Rouyn-Noranda (film et musique actuelle) pour voir que le vecteur culturel est un puissant moyen de transport de l’identité locale.

La culture est aussi une source de fierté pour la population locale.

L’artiste agit souvent comme un ambassadeur de sa ville ou de sa région et les villes utilisent de plus en plus cette présence artistique pour développer un sentiment de fierté et faire le marketing de leur région. St-Élie de Caxton, St-Jean-Port-Joli ou Natashquan sont autant d’exemples vivants de cette réalité.

La culture c’est aussi un puissant vecteur de développement social et communautaire. Les villes sont de plus en plus conscientes de l’importance du milieu de vie dans le choix des citoyens de s’installer dans une ville plutôt qu’une autre.  Une offre culturelle adéquate (bibliothèque et activités artistiques) est une source d’attrait, pour les jeunes familles, qui ne peut être négligée. Aussi la culture est-elle souvent utilisée dans la stratégie de revitalisation urbaine ou villageoise (ex. :Quartier St-Roch de Québec).

Elle est aussi une source de développement d’une cohésion sociale et communautaire. Les villes sont de plus en plus sensibles aux activités de médiation culturelle comme un moyen de développer les intérêts chez les jeunes et un sentiment d’appartenance à leur milieu.

3e clé : Une bonne compréhension des règles de fonctionnement municipal :

La municipalité a ses propres règles de fonctionnement qui la distingue et une démarche pour obtenir l’implication d’une ville à vos projets doit en tenir compte.

La première règle est celle de la juridiction municipale. La ville doit son existence par la desserte de services locaux aux propriétés (aqueduc, égouts, entretien des routes, service d’incendie …) c’est pourquoi elle obtient son financement par les taxes foncières.  Par extension elle dessert donc des services de proximités aux citoyens qui vivent dans ces propriétés (loisirs, culture, vie communautaire, sécurité publique).

Il faut donc bien comprendre les délimitations (frontières municipales) et savoir identifier l’impact de vos projets pour les citoyens de la ville.

Les décideurs municipaux seront sensibles à cette réalité des retombées particulières pour les citoyens qu’ils représentent.

De même on a tout intérêt à rechercher un fort appui de la population locale par une présence tangible dans la vie du quartier, de l’école ou de la paroisse. Ce sont les bases même de la structure locale de l’intervention municipale.

La démocratie municipale s’exerce aussi par un rôle accru de ses élus. Je dis souvent que les conseillers municipaux ont un plus grand impact sur les décisions quotidiennes de leur ville que les députés pour leur province.

Il est incontournable de bien travailler auprès des élus de quartier pour voir s’implanter un projet culturel dans votre ville. Leur conviction de l’importance du projet importe au moins autant que la recommandation de la machine administrative (fonction publique) car l’élu municipal est en lien direct avec sa population et doit décider des priorités d’action de la ville.

Finalement les contraintes budgétaires sont importantes à considérer. Les budgets municipaux sont limités et beaucoup de besoins doivent être comblés. Le réalisme budgétaire doit être pris en considération dans une démarche de financement municipal. À ce titre il faut être prêt à étaler votre projet en étapes de réalisation. Et surtout faire valoir des partenariats financiers avec les autres paliers de gouvernement, les écoles ou même le privé. Les élus municipaux étant souvent laissés à eux-mêmes dans le financement des projets locaux, ces partenariats deviendraient ainsi une source de motivation d’aller chercher des investissements des autres paliers de gouvernement.

Conclusion :

La municipalité est maintenant une partenaire incontournable du développement culturel et artistique et le succès de vos démarches pour en obtenir le soutien passera par votre bonne compréhension de ses enjeux particuliers et de ses modes de fonctionnement.

Pour le reste soyez imaginatif, et créatif et le succès viendra!

Bonne chance!

____

M. Paul Lemay a été associé durant de nombreuses années à la vie culturelle en milieu municipal comme responsable du secteur des arts et de la culture de la ville de Laval, de 1987 à 2010. Il a également été président du Cosmodôme de Laval (Camp spatial et Musée de l’Espace), de 2010 à 2013. Il est l’un des membres fondateurs du mouvement Les Arts et la Ville dont il a été administrateur pendant plusieurs années. Il a aussi agi à titre de coprésident du mouvement canadien Arts and the cities au début des années 90. Il a siégé comme membre de la table sur la culture de l’U.M.Q. et sur le comité technique de l’U.M.Q. – M.C.C.C.F.- F.Q.M. portant sur les ententes de développement culturelles jusqu’en 2010. Aujourd’hui retraité, M. Lemay est un conférencier reconnu sur les sujets touchant les questions culturelles des municipalités.

Pour en savoir plus sur l’activité de formation «Comment convaincre les élus municipaux d’investir en culture», veuillez cliquer ici.