Image d'entête

La nouvelle Politique culturelle du Québec : un plan d’action ambitieux, une mise en oeuvre incertaine

Écrit par 13 juin 2018

Le Conseil de la culture, à titre de porte-parole de La Coalition La culture, le cœur du Québec, relaie le communiqué de presse émis par cette dernière à la suite du dévoilement du plan d’action de la Politique québécoise de la culture, le 12 juin à Montréal.

La nouvelle Politique culturelle du Québec : un plan d’action ambitieux, une mise en oeuvre incertaine

La Coalition La culture, le coeur du Québec (CCCQ) reçoit favorablement la seconde Politique culturelle du Québec et son plan d’action dévoilés ce matin par le premier ministre, Philippe Couillard, et la ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit. La Coalition se réjouit que l’artiste ait été replacé au cœur de cette politique, que l’apport économique du secteur soit souligné et que des mesures pour l’amélioration des conditions socio-économiques de tous ses acteurs, y compris les travailleurs culturels, soient énoncées. La Coalition remercie le ministère de la Culture et des Communications d’avoir pris en compte ses principales recommandations. Elle émet cependant des réserves quant à l’annonce des crédits associés au déploiement du plan d’action.
L’augmentation des budgets du Conseil et des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), ainsi que la volonté affirmée de lutter contre la précarité dans les milieux des arts et de la culture sont des éléments majeurs de satisfaction pour la quarantaine d’organismes membres de la CCCQ. Concernant les conditions socioéconomiques, elle se montre toutefois déçue par la faiblesse de l’investissement prévu et le caractère exploratoire de certaines actions qui pourraient déjà être mises en oeuvre. Elle se questionne également sur la ventilation de certains crédits annoncés et sur leur récurrence au-delà de 2023. Enfin, la Coalition s’inquiète que cette politique soit soumise aux aléas électoraux et que sa concrétisation puisse être compromise.

Consulter la version intégrale du communiqué