P R I X   D' E X C E L L E N C E   D E S   A R T S   E T   D E   L A   C U L T U R E

L A U R É A T S  –  21 e   É D I T I O N

Introduction
Finalistes
Lauréats
Commentaires
Remerciements
Archives
Accueil
Portail du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches


Le Prix Ville de Québec vise à souligner le dynamisme, la qualité et l’originalité du travail d’un organisme ou d’un regroupement artistique culturel professionnel qui oeuvre à Québec et dont la saison 2006-2007 a été déterminante. 

 

Décerné par:
La Ville de Québec
 
Bourse:
5 000 $
 
Étaient aussi en nomination:
Le Centre de valorisation du patrimoine vivant
 
Le Théâtre des 4 Coins
 

 

 

 

Nuit blanche

Le Prix de la Ville de Québec est décerné à Nuit blanche qui présente à chaque saison depuis 1982, un panorama des livres parus récemment ou à paraître. Destiné à tous ceux et celles qui aiment les livres, ce magazine littéraire est fortement ancré dans sa ville d’origine tout en rayonnant bien au-delà. La visibilité médiatique exceptionnelle mise en place pour les 25 ans de Nuit blanche a permis une grande diffusion des écrivains d’ici et un rayonnement remarquable de l’organisme.


 


Créé en 1979, le Prix de L’Institut Canadien de Québec est attribué annuellement à une personnalité qui, dans la région de Québec et depuis au moins dix ans, oeuvre de façon exceptionnelle dans le secteur des arts et des lettres, que ce soit par la création artistique ou par la promotion de la culture.

 

Décerné par:
L'Institut Canadien de Québec
 
Bourse:
1 000 $
 

 

 

Francine Vernac

Le Prix de L'Institut Canadien de Québec est décerné à Francine Vernac. Artiste en arts visuels et éditrice, elle a touché à plusieurs formes d’expression avec un égal succès. La maison d’édition qu’elle a fondée, Le Loup de Gouttière, s’appuie aujourd’hui sur un catalogue qui regroupe près de 220 titres et œuvres d’une centaine d’auteurs, d’artistes et d’illustrateurs dont plus de la moitié sont de la région de Québec. Francine Vernac est aussi peintre et membre-associée chez Engramme, et ses œuvres font partie de plusieurs collections privées à travers le monde. Son talent, sa persévérance et son engagement social depuis près de vingt ans sont exemplaires.

Le prix a été décerné sans mise en candidature.
   



Prix François-Samson

Ce prix des Conseils de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches a pour objectif d’honorer une personne dont l’initiative récente a eu un impact significatif sur le développement culturel d’un organisme, d’une discipline ou d’une région (Québec et Chaudière-Appalaches).

 

Décerné par:
Le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches
 
Bourse:
Le prix est accompagné d'une bourse de 3 000 $ offerte par la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale et la Conférence régionale des élus de Chaudière-Appalaches.
 
Étaient aussi en nomination:
Antoine Tanguay
 
Chantal Gilbert
  

 

 

Christiane Bélanger

Le Prix du développement culturel est décerné à Christiane Bélanger, professeure, chorégraphe professionnelle et metteure en scène, Christiane Bélanger œuvre depuis plus de 25 ans dans le domaine de la danse à Québec. Son travail constant contribue au développement et à la promotion de la danse dans la région, tout en comblant un besoin tant au niveau de la formation que de la pratique du loisir.


 


Ce prix du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches vise à honorer une personne dont les récentes réalisations dans les domaines artistique et culturel ont eu une percée sur le plan international.

 

Décerné par:
Le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches
 
Bourse:
Le prix est accompagné d’une bourse de 3 000 $ offerte par l’Université Laval
 
Étaient aussi en nomination:
Anne-Marie Guérineau
 
Pauline Leboeuf

 

  

 

Denise Pelletier

Le Prix du rayonnement international est décerné à Denise Pelletier. Artiste graveuse, elle exerce sa pratique en arts visuels à Québec depuis plus de dix ans, tout en menant une carrière prestigieuse sur les cinq continents. Grâce à un sens inné de la technique de l’estampe et à la constance de sa démarche, elle a développé une audace et une finesse exceptionnelles dans son travail. Son travail remarquable de création et son rayonnement sur le plan international confirment ainsi une carrière exceptionnelle.


 


Le Prix SODEC de l’entreprise culturelle souligne l’excellence et le dynamisme économique des entreprises culturelles des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

 

Décerné par:
La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)
 
Bourse:
Le prix est accompagné d’une bourse de 3 000 $
 
Étaient aussi en nomination:
Les Productions 10e Ave
 
Plein Art
 

 

  

    
 

Comité de mise en valeur du lin

Le Prix SODEC de l'entreprise culturelle est décerné au Comité de mise en valeur du lin, dont l'équipe talentueuse s’est donnée comme mission la sauvegarde et la transmission des savoirs relatifs à la transformation du lin. Depuis sa création, sa stratégie de mise en marché a connu des succès croissants, permettant à cette entreprise de jouer un rôle économique et culturel de plus en plus important sur le plan local. La qualité et l’originalité de ses produits contribuent au rayonnement de la région.


  


Le Prix à la création artistique pour la région de Québec vise à soutenir la création artistique en région, à favoriser la reconnaissance d’artistes et d’écrivains professionnels dans leur milieu tout en offrant un soutien tangible à leur carrière. Il est décerné à un artiste professionnel oeuvrant dans une des disciplines suivantes : arts visuels, arts médiatiques, métiers d’art, chanson, danse, musique, théâtre, arts du cirque, arts multidisciplinaires, littérature et recherche architecturale.

 

Décerné par:
Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)
 
Bourse:
2 500 $
 

 

 

Jocelyn Robert

Le Prix à la création artistique du CALQ pour la région de Québec est décerné à Jocelyn Robert. Figure de proue en arts médiatiques, Jocelyn Robert est devenu « la » référence incontournable dans sa discipline. Par la constance et la qualité de son travail de recherche et de création, Jocelyn Robert est un modèle et une source d’inspiration pour les artistes de toutes disciplines.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.
  


Le Prix à la création artistique pour la région de Chaudière-Appalaches vise à soutenir la création artistique en région, à favoriser la reconnaissance d’artistes et d’écrivains professionnels dans leur milieu tout en offrant un soutien tangible à leur carrière. Il est décerné à un artiste professionnel oeuvrant dans une des disciplines suivantes : arts visuels, arts médiatiques, métiers d’art, chanson, danse, musique, théâtre, arts du cirque, arts multidisciplinaires, littérature et recherche architecturale.

 

Décerné par:
Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)
 
Bourse:
2 500 $
 

 

 

François Leclerc

Le Prix à la création artistique du CALQ pour la région de Chaudière-Appalaches est décerné à François Leclerc. À la fois instrumentiste, directeur musical, chercheur, arrangeur et producteur, François Leclerc est reconnu pour ses qualités exceptionnelles de guitariste classique, pour les recherches qu’il poursuit en conception d’enregistrements thématiques et pour ses performances en direction musicale.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.
 


Le Prix Arts & Affaires vise à souligner l'appui particulièrement significatif d'une entreprise de la grande région de Québec à un organisme ou à un événement culturel. La remise de ce prix témoigne de la volonté de la Chambre de commerce de Québec de contribuer au développement et à l’essor de l’industrie culturelle de la Capitale et d’encourager ses membres à soutenir le travail des artistes et artisans d’ici.

 

Décerné par:
La Chambre de commerce de Québec
 
Étaient aussi en nomination:

Alcoa Canada

Côté Taschereau Samson Demers, notaires
 

   

 

BPR

Le Prix Arts et Affaires est décerné à la firme BPR pour sa philosophie d’entreprise qui prône l’appui aux arts et à la culture de la région de Québec et sa prise de conscience de l’importance que revêt le soutien du milieu des affaires dans le développement de cet important levier économique.


   


Le Prix Videre Événement est remis à un ou une artiste dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique de la région de Québec. La remise des Prix Videre est rendue possible grâce au généreux soutient de la Caisse d’Économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

 

Décerné par:
Manifestation internationale d'art de Québec
 
Bourse:
Le prix est accompagné d’une bourse de 500 $ offerte par la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.
  
Étaient aussi en nomination:
Cooke-Sasseville
 
Paryse Martin
 

 

 

Hélène Matte

Le Prix Videre Événement est décerné à Hélène Matte pour son spectacle Voyage-Voyage présenté les 12 et 13 mai 2007 au Studio d’essai de la coopérative Méduse à la suite d’une résidence de production chez Recto-Verso. Il relève d’une présentation complexe au caractère intimiste et allie le dessin, la poésie et l’art de raconter. Hélène Matte y réactualise des poèmes et des dessins issus de ses carnets de voyage où elle pose un regard critique sur nos mœurs dans une poésie touchante. Elle s’illustre comme gestionnaire culturelle, peintre, estampière, poète et performeure.



Le Prix Videre Relève souligne la récente production d’un(e) artiste de la scène émergeante s’étant démarquée de la programmation artistique de la région de Québec.

 

Décerné par:
Manifestation internationale d'art de Québec
 
Bourse:
Le prix est accompagné d’une bourse de 500 $ offerte par la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.
  
Étaient aussi en nomination:
Thierry Arcand-Bossé
 
Mathieu Valade
 

 

 

Christian Messier

Le Prix Videre Relève est décerné à Christian Messier pour sa performance lors du Putain de bal masqué pervers organisé par Folie/Culture dans le cadre de l’événement DSM-V+ en octobre 2006. La performance qu’il y a présentée était une forte expérience sensible oscillant entre le geste extrême et la fragilité du corps.

Christian Messier articule son langage artistique autour de la peinture et de la performance. Depuis, 2000, il a participé à plusieurs événements québécois de performance dont la Rencontre internationale d’art performance de Québec en 2000 et en 2002, le lancement du projet l’Atopie textuelle, Arts d’attitudes et la Manif d’art 3 en 2005.



Le Prix Videre Reconnaissance est attribué à un ou une artiste s'étant distingué(e) pour l'excellence, l'originalité et la qualité remarquable de ses œuvres. Ce prix couronne la carrière d'une ou d'un artiste d'ici. La remise des Prix Videre est rendue possible grâce au généreux soutient de la Caisse d’Économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.

 

Décerné par:
Manifestation internationale d'art de Québec
 
Bourse:
Le prix est accompagné d’une bourse de 500 $ offerte par la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Québec et la Faculté d’aménagement, d’architecture et des arts visuels de l’Université Laval.
 

 

 

Diane Landry

Le Prix Videre Reconnaissance est décerné à Diane Landry pour son généreux apport à plusieurs disciplines artistiques dont l’installation, la performance et l’art audio. Depuis 1987, elle offre au public des œuvres allant d’habiles constructions à des mécanismes cinétiques, qui, fortes de sens, renouvellent les liens entre les diverses disciplines des arts visuels.

Diane Landry utilise des rapports d’échelles qui font basculer les proportions habituelles pour permettre d’entrer dans son univers avec curiosité. Par une sensibilité qui lui est propre, elle arrive à parler d’humanité avec grandeur et beauté.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.


 


Le Prix des métiers d’art est décerné à un artiste de Québec et de Chaudière-Appalaches afin de souligner de façon particulière l’Année des métiers d’art 2007, une célébration nationale des métiers d'art professionnels au Canada.

 

Décerné par:
Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)
 
Bourse:
3 000 $
 

 

 

Mireille Racine

Le Prix en Métiers d’art du CALQ pour les régions de Québec et Chaudière-Appalaches est décerné à Mireille Racine. Si l’art de la chapellerie était tombé en désuétude et a bien failli s’éteindre, il aura fallu une artiste-chapelière telle que Mireille Racine pour le faire revivre de façon éclatante. Artiste engagée, elle enseigne maintenant son art, donne des conférences et des ateliers et participe à des événements populaires tels que Les journées de la culture et Les artistes à l’école.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.



Le Prix de la Fondation de l’Opéra de Québec récompense une chanteuse, un chanteur ou un ensemble qui s’est distingué(e) au cours de la dernière saison artistique. Il peut également être attribué à une personne qui, par son dévouement exemplaire ou l’excellence de son travail, a contribué de façon tangible au rayonnement de l’art lyrique dans la région de Québec.

 

Décerné par:
La Fondation de l'Opéra de Québec
 
Bourse:
1 000 $
 

 

 

Serge Gingras

Le Prix de la Fondation de l'Opéra de Québec est décerné à Serge Gingras, pour ses éclairages de La Bohème présentée en octobre 2006 par l’Opéra de Québec. Concepteur d’éclairages, il a su acquérir une solide expertise technique au Grand Théâtre de Québec depuis 1977 où il a participé à de nombreux spectacles d’envergure et œuvré à différents postes (éclairage, sonorisation, vidéo ou effets spéciaux). Depuis 1999, Serge Gingras est chef éclairagiste à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.
 


Le Prix de La Fondation de l’Orchestre symphonique de Québec est attribué pour l’excellence de la contribution apportée au développement de la musique classique dans la grande région de Québec.

 

Décerné par:
La Fondation de l'Orchestre symphonique de Québec
 
Bourse:
1 000 $
 
 
 

Grégoire Legendre

Le Prix de la Fondation de l'OSQ de Québec est décerné à Grégoire Legendre. Successivement directeur administratif et directeur général de l’Opéra de Québec avant d’en assumer la direction générale et artistique, ce baryton présente une double feuille de route avec ses 15 ans de carrière lyrique et la gestion administrative de quarante productions à l’Opéra de Québec depuis 13 ans. Grégoire Legendre a été membre de nombreux jurys et est également vice-président d’Opéra.ca, l’association des compagnies professionnelles canadiennes d’opéra.

La Fondation de l’OSQ désire rendre hommage à une personnalité de la communauté artistique de Québec. À la fois artiste et gestionnaire, cette personne se démarque par sa passion, sa ténacité, la recherche de l’excellence et la mise sur pied de projets d’envergure. Son implication au sein de la vie musicale à Québec est remarquable.

Le prix a été décerné sans mises en candidature.
 


Le Prix Paul-Eugène-Jobin est attribué annuellement à un jeune musicien ou musicienne de la région de Québec, de moins de 25 ans, afin d’encourager l’excellence, la créativité et la détermination d’un talent prometteur.

 

Décerné par:
La Fondation de l'Orchestre symphonique de Québec
 
Bourse:
1 000 $
 
 
 

Cynthia Adamek

Le Prix Paul-Eugène-Jobin est décerné à Cynthia Adamek, corniste. Cynthia Adamek a obtenu un baccalauréat en musique avec distinction de l’Université de Victoria en 2005. Elle a reçu le premier prix du Concours de concertos de l’Université de Victoria en 2004 et la médaille d’or avec mention d’honneur au Concours Mozart de la Sinfonia de Lanaudière en 2006. Talentueuse et déterminée, Cynthia Adamek a été invitée à participer, en mai 2007, à l’enregistrement d’un concerto de classe de maître, au Japon, par Roger Bobo, dont un DVD paraîtra bientôt.

Cette année, le Prix est décerné à une jeune artiste en début de carrière. Sa détermination, son investissement personnel important et ses projets d’avenir sont autant de facteurs qui lui permettront de poursuivre son perfectionnement.

Le prix était décerné sans mises en candidature.
 


Le Prix Janine-Angers vient saluer la performance exceptionnelle d'un ou d’une interprète dans un rôle de soutien. Créé en 1986, le prix fut rebaptisé en 1988 à la mémoire de la première récipiendaire.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Nicolas Létourneau
 
Christian Michaud

 

 

 

Vincent Champoux

Le Prix Janine-Angers est décerné à Vincent Champoux pour ses interprétations du Dr Sorbier et du redoutable Lucien Cheval dans l’irrésistible comédie Le Dîner de cons, produite par le Théâtre Voix d’Accès et présentée au Théâtre Petit Champlain.

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1996, Vincent Champoux travaille sur plusieurs fronts. Comédien, auteur et metteur en scène, il a joué dans plus d’une trentaine de productions allant du théâtre de répertoire au théâtre de création, en passant par celui pour jeune public. Il a également écrit une dizaine de textes de théâtre. Présentement, on peut le voir sur la scène du Trident dans Électre ou la chute des masques et cet hiver, il fera partie de la distribution des productions Santiago et Variations énigmatiques.


  


Le Prix Jacques-Pelletier est décerné à un ou une scénographe, dont l'environnement théâtral s’est fortement démarqué. Ce prix a été créé en 1981 à la mémoire d’un des pionniers de la scénographie au Québec.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Lionel Arnould
 
Bernard White

 

 

 

Denis Guérette

Le Prix Jacques-Pelletier est décerné à Denis Guérette pour la création des magnifiques éclairages de la production Phèdre, présentée à La Bordée.

Denis Guérette est reconnu comme l’un des grands éclairagistes au Québec. En plus de 25 ans de carrière, il a réalisé les éclairages d’une cinquantaine de productions tant en théâtre, en danse qu’en opéra. Il conçoit également les lumières pour différentes institutions muséales. Son parcours artistique fut maintes fois salué par de nombreux prix. En août dernier, son travail sur la production Phèdre lui a valu une nomination au Gala des Masques. Denis Guérette a déjà reçu le Prix Jacques-Pelletier, en 2001, pour les éclairages du spectacle Les mains d’Edwige au moment de la naissance.


  


Le Prix Nicky-Roy souligne un jeune talent particulièrement prometteur. Ce prix, créé en 1981 à la mémoire d’une jeune comédienne décédée accidentellement, est remis à un comédien, ou une comédienne, qui pratique son art depuis moins de trois ans.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Laurie-Ève Gagnon
 
Jean-René Moisan

 

 

 

photo par Louise Leblanc

Jean-Michel Déry

Le Prix Nicky-Roy est décerné à Jean-Michel Déry pour sa remarquable interprétation du tyrannique maître de jeux Ludger Drouin dans la pièce On achève bien les chevaux, une coproduction du Théâtre Niveau Parking et du Théâtre Les Enfants terribles.

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2005, Jean-Michel Déry a collaboré à plus d’une dizaine de productions théâtrales, dont Sainte Jeanne, Début de fin de soirée, L’Ouest solitaire et Le Dîner de cons. Sa solide et marquante interprétation de Ludger Drouin fut couronnée une première fois par le Masque Révélation lors du dernier Gala des Masques.


  


Le Prix Bernard-Bonnier a été créé en 1998 à la mémoire de ce talentueux compositeur, décédé en 1994. Cette récompense est remise à un musicien, ou une musicienne, pour un environnement sonore mémorable.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Mathieu Doyon
 
Katia Makdissi-Warren

 

 

 

Pascal Robitaille

Le Prix Bernard-Bonnier est décerné à Pascal Robitaille pour sa conception de l’environnement sonore lumineux, festif et coloré des pièces Santiago et La Cantatrice chauve, respectivement produite par le Théâtre Sortie de Secours et le Théâtre des Fonds de Tiroirs.

Multi-instrumentiste, Pascal Robitaille travaille comme concepteur d'environnements sonores pour des productions théâtrales depuis une dizaine d’années. Polyvalent et inventif, il crée certains de ses instruments et autres objets sonores. On a pu apprécier son travail lors des expositions Potirons et Verroteries et Les Patentes à Sons. En 2006, il a conçu l’environnement sonore et les machines scéniques pour la production En attendant Godot, au Théâtre de la Bordée.

 


Le Prix de la meilleure mise en scène récompense le travail admirable d’un metteur en scène, ou d’une metteure en scène, tant dans la conception générale d’un spectacle que dans la direction des interprètes. Mis sur pied en 1986, ce prix souligne la créativité et l’originalité de la mise en scène.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Frédéric Dubois
 
Marie Gignac

 

 

 

Marie-Josée Bastien

Le Prix de la meilleure mise en scène est décerné à Marie-Josée Bastien pour son approche touchante et bouleversante de la pièce On achève bien les chevaux, une coproduction du Théâtre Niveau Parking et du Théâtre Les Enfants Terribles. Ce spectacle impressionnant, qu’elle a adapté d’après le roman d’Horace McCoy, a reçu six nominations au dernier Gala des Masques.

Auteure, comédienne, metteure en scène et enseignante au Conservatoire d’art dramatique de Québec, Marie-Josée Bastien œuvre dans le milieu théâtral depuis plus de quinze ans. Directrice artistique de la compagnie Les Enfants Terribles et membre du Théâtre Niveau Parking, elle a joué dans plus d'une trentaine de productions sur les différentes scènes du Québec et a remporté le prix Nicky-Roy en 1993. En 2003, Lentement la beauté, texte collectif, remportait le Masque de la meilleure production Québec.


  


Le Prix Paul-Hébert récompense un comédien, ou une comédienne, qui a offert une interprétation remarquable dans un premier rôle. Remis chaque année depuis 1977, ce prix est un hommage à Paul Hébert, un homme de théâtre exceptionnel, cofondateur du Théâtre du Trident et pilier du développement du théâtre à Québec.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Valérie Laroche
 
Réjean Vallée

 

 

 

Linda Laplante

Le Prix Paul-Hébert est décerné à Linda Laplante pour sa magistrale interprétation des personnages d’Aimée et d’Odette dans la pièce Forêts, présentée au Théâtre du Trident en mars dernier.

Linda Laplante œuvre depuis une vingtaine d’années sur la scène théâtrale du Québec. Parallèlement à son métier de comédienne, elle enseigne la voix et la diction au Conservatoire d’art dramatique. En tant que comédienne, elle aborde le répertoire classique et contemporain sous la direction, entre autres, de Gill Champagne, de Marie Gignac, et de Jean-Pierre Ronfard. Forêts est son troisième spectacle avec le metteur en scène Wajdi Mouawad pour qui elle a joué dans Les Troyennes et Les Trois sœurs.


 


Le Prix du Fonds du Théâtre du Vieux-Québec est décerné à un artiste dont la conception des costumes est jugée remarquable. Ce prix a été créé en 2006 par messieurs Denis Denoncourt et Lorenzo Michaud, administrateurs du Fonds du Théâtre du Vieux-Québec, fonds détenu à perpétuité à la Fondation communautaire du grand Québec.

 

Décerné par:
La Fondation du théâtre du Trident
 
Bourse:
500 $
 
Étaient aussi en nomination:
Yasmina Giguère
 
Isabelle Larivière
 

 

 

Érica Schmitz

Le Prix du Fonds du Théâtre du Vieux-Québec est décerné à Erica Schmitz pour la création des costumes de la pièce Santiago, produite par le Théâtre Sortie de Secours.

Depuis sa sortie de l’option théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2003, Erica Schmitz a collaboré aux décors, aux costumes, aux éclairages et aux accessoires de plusieurs productions théâtrales. Elle a participé, entre autres, à Wigwam de Jean-Frédéric Messier, à J’aime beaucoup ce que vous faites, de Carole Greep, à Conte de la lune de Philippe Soldevila, à Closingtown adapté par Philippe Savard ainsi qu’à Frank, le garçon boucher de Patrick McCabe. Elle fût lauréate du Masque de la Révélation en 2005 pour le décor, les costumes et les accessoires de Wigwam de Jean-Frédéric Messier.