Image d'entête

Vaste consultation sur le contenu canadien numérique – Le Conseil de la culture se prononce

Écrit par 23 novembre 2016

 

Québec, le mercredi 23 novembre –  C’est hier que le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches déposait un mémoire au gouvernement fédéral dans le cadre de la vaste consultation publique sur le contenu canadien numérique lancée par la ministre du Patrimoine canadien, madame Mélanie Joly.

Soucieux de porter la voix de ses membres, le Conseil de la culture avait antérieurement réuni les intervenants de toutes les disciplines intéressés par la question du numérique dans le cadre d’une rencontre de discussion et de consultation. Pour ce faire, le Conseil avait alors sollicité les services de Monsieur Mériol Lehmann, consultant en art/culture numérique afin qu’il élabore une trame préliminaire en quatre idées maîtresses.

Les orientations du mémoire

Conformément à la vision et aux préoccupations de ses membres, le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches recommande donc, par le biais de son mémoire, de :

  • Maintenir et bonifier notre système de financement public dans le soutien à la création canadienne afin qu’elle conserve les plus hauts niveaux de qualité.
  • Mettre en place de nouvelles stratégies pour permettre aux organisations et aux artistes canadiens d’être présents de façon soutenue sur ces nouveaux espaces culturels que sont les différents réseaux et plateformes numériques.
  • Accompagner les médias canadiens dans leur transition vers le numérique, puisqu’ils ont une sensibilité particulière envers le contenu canadien.
  • Poursuivre des discussions constructives avec les différentes plateformes numériques pour les convaincre de bonifier la présence de contenu canadien en avant-plan sur leurs plateformes, notamment en invoquant le désir des consommateurs canadiens d’accéder à du contenu auquel ils peuvent s’identifier culturellement.

***

Cet exercice de consultation des membres est le deuxième à se dérouler en moins d’un an au sein du Conseil de la culture. Comme ce fut le cas lors de la consultation publique entourant le renouvellement de la Politique culturelle du Québec, le Conseil tenait à représenter ses membres auprès des plus hautes instances et se prêtait donc à un exercice de consultation ouvert à tous.

– 30 –

Source et renseignements:

Martine Goulet, adjointe à la direction et aux relations publiques
martine.goulet@culture-quebec.qc.ca
418-523-1333 poste 231

Consulter le mémoire