Mardi 1er et jeudi 3 novembre, mardi 15 et jeudi 17 novembre , de 13h30 à 16h30 , à distance

L’ère du numérique a bouleversé les industries culturelles. Les nouveaux comportements obligent les organismes culturels à adapter leur stratégie marketing pour mieux rejoindre leurs clientèles ; il devient alors primordial d’apprendre à collecter et à organiser les données que génèrent ces canaux.

Informations importantes

  • Clientèle visée : cette formation s’adresse aux travailleurs et travailleuses culturels
  • Durée de la formation : 12 heures
  • Formule pédagogique : courtes présentations magistrales et activités d’apprentissage
  • Mode de diffusion : en ligne
  • Prérequis : télécharger le logiciel Miro avant la formation : compte gratuit sur Miro
  • Niveau de la formation : base
  • Collaboration Communauté de pratique numérique
  • Nombre de places disponibles : 15
  • Frais d'inscription : 35 $ (taxes incluses) / Valeur réelle : 200 $
  • Quand ?  Mardi 1er et jeudi 3 novembre, mardi 15 et jeudi 17 novembre , de 13h30 à 16h30

Où ?

FORMATION À DISTANCE

(à distance) CA QC

Description

L’ère du numérique a bouleversé les industries culturelles. La dématérialisation des contenus culturels a vu l’émergence de nouveaux modèles économiques dont la création de valeur est basée sur l’exploitation des données des publics (Netflix, Spotify)
 
La prolifération des contenus culturels ainsi que des canaux de diffusion et de communication nécessitent de développer des compétences sur la connaissance des publics. Par exemple, les consommateurs achètent maintenant leurs billets en ligne, s’informent davantage sur les réseaux sociaux ou prévoient leurs déplacements à l’aide d’applications mobiles.
 
Ces nouveaux comportements obligent les organismes à étendre leurs actions à de nouveaux canaux de communication et à adapter leur stratégie marketing pour mieux rejoindre leurs clients. Pour mener à bien ces nouvelles actions, il devient primordial pour les organismes du secteur culturel d’apprendre à collecter et à organiser les données que génèrent ces canaux. Les données, une fois maîtrisées et correctement exploitées, peuvent en ce sens apporter de l’information sur ces publics et appuyer la prise de décision. 

Déroulement

  • Mettre les données au service du marketing culturel
  • Concevoir sa stratégie de données
  • Comprendre des publics
  • Développer les publics

But

S’outiller en matière de données et de leur importance au plan des stratégies d'affaires, de la prise de décisions et des bonnes pratiques.

Objectifs pédagogiques

  • Démontrer l’importance des données dans le développement de ses stratégies d’affaires et dans sa prise de décisions 
  • Reconnaître un éventail de techniques analytiques accessibles et pertinentes pour son organisme 
  • Valoriser les données dans le respect des bonnes pratiques
  • Promouvoir une culture de données au sein de son organisme
  • Identifier ses besoins d’information
  • Utiliser des techniques analytiques pour segmenter ses publics et les cibler
  • Participer à des projets de mutualisation de données de façon cohérente et utile
  • Préparer des données brutes en vue de l’analyse
  • Développer des indicateurs

 

Formateur.rice.s : Maryvonne Angelo, Viêt Cao et William César Lareau, formateur.rice.s de Synapse C

Maryvonne Angelo est analyste chez Synapse C depuis 2021. Elle termine une maîtrise en Science des données. Passionnée de culture, elle est engagée à contribuer et soutenir les organismes du milieu des arts et de la culture avec les données et les outils numériques. Hors travail, elle adore lire et visiter des musées. 
 
Viêt Cao est directeur innovation & analytique de données à Synapse C, un OBNL dédié à la valorisation des données dans le secteur des arts et de la culture. Il est activement impliqué dans des projets de développement de connaissances des publics par la valorisation individuelle et/ou collective des données de partenaires culturels, ainsi que des projets de recherche partenariale. Il supervise également le développement d’outils de gestion et d’analyse de données à l’attention des acteurs du secteur des arts et de la culture.

William César Lareau n’a pas le profil d’analyste le plus conventionnel. Après avoir fait ses études collégiales en sciences pures et en musique classique, il complète un 1er baccalauréat en musique numérique (UdeM). Puis, il a travaillé 3 ans en techniquse de scène comme travailleur autonome avant d’entamer son BAA en intelligence d’affaires (HEC). Il est de nature autodidacte et s’appuie sur sa forte intuition pour naviguer dans l’abstrait. D’un point de vue personnel, il s’adonne au golf et au ski et c’est un expert des échecs,
 

***

Cette formation est rendue possible grâce à la participation financière du Gouvernement du Québec

***

Informations: Anik Lachance, Adjointe à la formation