Territoires

« La culture ne saurait être reléguée au seul territoire de l’imaginaire ; elle prend place à la table où se discutent les grands enjeux. »

Roland Arpin

Les conseils régionaux de la culture : la culture comme axe de développement territorial

Officiellement reconnu par le ministère de la Culture et des Communications, Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches figure parmi les 14 conseils régionaux de la culture (CRC). 

Créés en 1977 dans la foulée de la sortie du livre vert Pour l’évolution de la politique culturelle au Québec du ministre Jean-Paul L’Allier, les CRC participaient alors au développement d’une vision culturelle ayant pour objectif de décentraliser l’action culturelle de l’État. Les futures actions gouvernementales devaient ainsi trouver leurs sources au sein d’une concertation dynamique et créative, réparties sur l’ensemble du territoire québécois, et émanant directement des artistes, des artisans et artisanes et des travailleurs et travailleuses du milieu culturel. Dans la même foulée, la vocation consultative et de concertation des CRC était reconnue.

Quarante ans plus tard, cette volonté est plus pertinente que jamais. Les CRC sont devenus des acteurs de premier plan et figurent parmi les rares organismes régionaux dont le mandat s’inscrit dans une logique de développement et d’intervention régionale. Sur leurs territoires respectifs, les CRC ont pour but de : 

  • regrouper les personnes et les organismes contribuant à la vitalité des arts et de la culture ;
  • favoriser le développement artistique et culturel par le biais d’actions de concertation de leurs membres. Cela peut conduire à des activités de sensibilisation, de représentation, de promotion et de développement ;
  • assumer un rôle-conseil auprès de différents partenaires dans le but d’assurer la défense des intérêts artistiques et culturels ; 
  • contribuer à l’avancement de nouvelles idées en collaborant aux grands chantiers nationaux et en influençant la scène socioéconomique québécoise ;
  • à titre d’interlocuteurs privilégiés, interagir avec les instances politiques municipales, provinciales et nationales pour le développement des arts et de la culture sur leur territoire. Bien que les CRC soient apolitiques et non partisans, la proximité avec les représentants des différents paliers de gouvernement demeure nécessaire afin d’exercer un rôle de représentation et d’influence positive. 

Nos territoires : les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches

Fondé en 1977, notre organisation prend alors le nom du territoire qu’il représente : Conseil de la culture de Québec. Mais, dix plus tard, le gouvernement du Québec remanie la carte des régions administratives. La région de Québec est alors scindée en trois : 

  • la rive nord devient la région de la Capitale-Nationale,
  • la rive sud devient la région de la Chaudière-Appalaches, 
  • les territoires de l’est – Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata, Les Basques – s’ajoutent à la région du Bas-Saint-Laurent. 

À l’époque, si différents ministères ont installé des bureaux régionaux et ont favorisé la création d’instances régionales un peu partout, d’autres n’ont pas procédé à ce changement, continuant d’offrir les mêmes services dans les deux régions simultanément. Ce fut le cas en Chaudière-Appalaches, où une direction régionale du ministère de la Culture et des Communications s’est installée tardivement. De ce fait, l’organisme a adapté son nom et sa structure pour assurer une meilleure représentation sur l’ensemble des deux territoires. 

Depuis septembre 2021, le Conseil de la culture des régions de Québec et Chaudière-Appalaches porte officiellement le nom de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches. Plus moderne et en accord avec le dynamisme de l’équipe et des membres, ce nom s’inscrit dans la lignée de la nomenclature habituelle choisie par les autres CRC, démontrant une volonté forte de de travailler ensemble, au développement culturel des territoires de nos régions. 

Que ce soit par sa gouvernance ou par la répartition de son équipe sur le terrain, Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches possède désormais des assises dans les régions qu’il représente. Vaste et diversifiée, à la fois urbaine, rurale et périphérique, la réalité de nos territoires s’avère distincte et complexe, tout en partageant des points communs. Ainsi, la question territoriale demeure au centre des préoccupations et des actions du Conseil de la culture. 

En Capitale-Nationale

  • Ville de Québec
  • MRC de Charlevoix
  • MRC de Charlevoix-Est
  • MRC de la Côte-de-Beaupré
  • MRC de l’Ile d’Orléans
  • MRC de la Jacques-Cartier
  • MRC de Portneuf
Carte des MRC de la Capitale-Nationale
Carte des MRC de Chaudière-Appalaches

En Chaudière-Appalaches

  • Ville de Lévis
  • MRC des Appalaches
  • MRC de Beauce-Sartigan
  • MRC de Bellechasse
  • MRC des Etchemins
  • MRC de L’Islet
  • MRC de Lotbinière
  • MRC de Montmagny
  • MRC de la Nouvelle-Beauce
  • MRC de Robert-Cliche