‹ Retour au blogue

Élections provinciales 2022 | Art, culture et patrimoine : la sensibilisation est toujours à recommencer

Culture Capitale-Nationale et Chaudières-Appalaches (CCNCA) a conclu une tournée de rencontres avec les représentant.e.s des principaux partis en lice dans le cadre des élections provinciales du 3 octobre prochain. 

« À l’issue de cette série de rencontres, force est de constater que la sensibilisation quant à l’impact socioéconomique des arts et de la culture demeure nécessaire. Il n’est pas normal que nos partis politiques ne considèrent pas la culture pour son plein potentiel pour développer tous les secteurs de notre société. Les échanges nous ont surtout permis de rappeler aux candidat.e.s que les arts, la culture et le patrimoine sont des vecteurs de développement importants dans nos deux régions et ce, à tous les points de vue: éducation, économie, emploi, santé, tourisme, francisation, et j’en passe.» à déclaré Christian Robitaille, président de CCNCA. 

Ces différents tête à tête ont donc été autant d’occasions de présenter le plan de relance culturelle de même que la plateforme d’actions et de recommandations électorales qui en découlent. Fort d’un exercice de consultation auprès de 400 artistes, travailleurs et travailleuses culturel.le.s et représentants d’organisations de nos territoires, CCNCA a pu dresser un portrait clair de la situation après deux ans de pandémie et identifier les principaux défis à venir. Les formations politiques que nous avons rencontrées sont conscientes que le milieu a vécu une crise majeure et que la relance exigera des interventions costaudes et des investissements à long terme.

Parti conservateur du Québec

Marie-Josée Hélie, candidate dans Taschereau, a démontré une volonté certaine d’en apprendre davantage sur notre milieu, ses principaux acteurs et ses mécanismes confirmant au passage la volonté de son parti de mettre sur pied un programme de soutien et de préservation du patrimoine, tant matériel qu’immatériel, par un soutien aux sociétés historiques, en plus de mettre en œuvre un programme de préservation des archives des communautés religieuses. 

Parti libéral du Québec

Fort de ses années dans le secteur de la culture, Karl Filion, candidat dans Vanier-Les Rivières, nous a partagé ses préoccupations quant à la relance, démontrant un souci de comprendre les impacts de la pandémie. Dans cet ordre d’idée, et dans la lignée de notre démarche de mobilisation entourant l’établissement d’un plan de relance pour le secteur culturel, il a réitéré l’engagement qu’un gouvernement libéral tiendra des États généraux sur les arts vivants, et offrira un congé de taxes foncières de 10 ans pour tout propriétaire ou acquéreur d’un bâtiment patrimonial inutilisé, qui le restaure pour l’habiter ou le louer à des fins résidentielles ou commerciales. 

Parti québécois 

Se présentant dans une posture d’écoute attentive, Jeanne Robin, candidate dans Taschereau, a accueilli avec beaucoup d’intérêt les préoccupations portées par le milieu. Ses questionnements ont permis de poser les bases des principaux engagements culturels de son parti. En réponse à notre volonté d’établir un filet social pour les artistes, elle soulignait l’engagement du Parti québécois de donner aux travailleurs culturels un véritable statut d’emploi. Nous retenons aussi sa volonté de créer un bureau de promotion du contenu culturel québécois, ainsi que d’augmenter les budgets de Télé-Québec

Québec Solidaire

Curieux, Étienne Grandmont, candidat dans Taschereau, a su instaurer une dynamique d’échanges avec nos représentants, souhaitant maintenir, au-delà du 3 octobre, des liens de proximité avec notre organisation et la communauté artistique. Sensible à nos préoccupations, il a rejoint notre volonté d’améliorer les conditions de vie des artistes et des travailleur.euse.s culturel.le.s, et a rappelé que son parti s’engage à développer un modèle de sécurité de revenus pour les artistes et les travailleuses et travailleurs autonomes. Dans le même sens, Québec Solidaire souhaite augmenter le financement du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). 

Malheureusement, la Coalition Avenir Québec n’a pas souhaité nous rencontrer et a répondu à notre invitation par le biais d’une correspondance. La lettre réitérait principalement son bilan des quatres dernières années en matière de culture. La formation politique reconnaît que la relance culturelle durera au moins jusqu’en 2025 et confirme à nouveau le déploiement des Espaces bleus, comme projet culturel d’envergure, dans son prochain mandat.

«Pour CCNCA ces rencontres constituent des moments privilégiés pour faire valoir les besoins et les attentes de ses membres. Nous tenons à saluer l’écoute des candidats qui nous ont rencontrés et les invitons à contribuer à inscrire réellement les arts et la culture au rang de priorité au cours des quatre prochaines années» a conclu le président du Conseil, Christian Robitaille.

Vous pourriez vous intéresser à ceci :